B- FAITES VOTRE ECART ET INDIQUEZ VOS ANNONCES

Dans ce test, le preneur a toujours demandé une garde.

B1- Votre jeu (entame en face):
Atouts : 21 19 18 16 12 9 8 7 2 1
§  : D 4
¨  : R D 7 3 2 1
©  : R V 9 1
ª  : 10 5 

Les deux piques, les deux trèfles, le valet de coeur et l'as de coeur semblent être le meilleur choix. Avec 10 atouts, on peut se faire deux coupes sans problème d'autant que les gros atotus sont au rendez-vous pour acheter les points. La poignée sera montrée car l'issue de la partie ne fait aucun doute.

B2- Votre jeu (entame à vous):
Atouts : 21 20 16 9 4 2 Exc
§  : R D 10 8 7 6 4
¨  : D C 6
©  : R C 10
ª  : C 7 2 1 

Avec 6 atouts seulement, il y a peu d'espoirs de maîtriser le jeu longtemps. On conservera donc le petit mariage carreau (sacrifice de l'un pour reprendre la main avec l'autre). Les 4 piques, le cavalier de coeur et le 10 de coeur semblent être le meilleur compromis en espérant une répartition harmonieuse en défense.

B3- Votre jeu (entame à droite):
Atouts : 21 12 9 8 4 Exc
§  : 10 8 5
¨  : D 7 2
©  : R 10 9 4 2 1
ª  : R V 8 7 4 1 

Avec 5 atouts, écarter les trèfles et les carreaux est suicidaire. On se contentera d'une coupe car il faut quand même essayer de prendre quelques points. On écarte les carreaux (pour ne pas donner la dame à la défense). On complétera le chien par trois piques dont le valet (V 4 1)

B4- Votre jeu (entame à gauche):
Atouts : 21 20 19 18 16 15 12 8 6 5 Exc
§  : R D C 9 8 2
¨  : R 10 4
©  : D 9 5
ª  : 3 

Avec 11 atouts et en etant 4 fois maître, l'écart se fera dans l'optique d'une chasse. La longue à trèfle sera donc assurée et on ne va pas la diminuer. Les coeurs, les piques et les carreaux seront donc tous écartés (sauf le roi) La poignée sera montrée car on pourra partir atout maître directement (21,20,19,18 feront bien tomber le 17 ou le 1).

B5- Votre jeu (entame à vous):
Atouts : 21 17 16 13 10 9 7 5 4 1
§  : R 10 8 6 5 1
¨  : 10 3 2
©  : C 10 1
ª  : V 9 

Avec deux bouts dixièmes, on montre la poignée. L'écart naturel est constitué des trois coeurs car le cavalier n'a aucun espoir, des deux piques et d'un petit carreau à moins que l'on préfère tenter le petit au bout en conservant deux singlettes (10 de carreau et un pique) Cet écart alternatif est à double tranchant car il pourrait voir partir les têtes couronnées de la défense. Pour les téméraires.

B6- Votre jeu (entame à vous) :
Atouts : 21 20 14 12 10 9 1 Exc
§  : R D V 10 7
¨  : 10 3 2
©  : V 10 1
ª  : 10 7 6 5 2 

En faisant deux coupes à carreau et à coeur, on est sûr de s'essoufler très rapidement à l'atout. Les 5 piques et les trois petits trèfles deviendront alors de formidables sauveteurs de rois en danger pour la défense qui pourrait bien sauver tous ses points jsuqu'au moindre valet ! On préfèrera la coupe à pique qui pourra être plus rémunatrice en points et sauver le valet de coeur.

B7- Votre jeu (entame à gauche):
Atouts : 19 18 17 16 14 11 10 8 7 5 4 Exc
§  : D C 10 7
¨  : V 9 8 7 2
©  :
ª  : R 8 4 

Pas d'alternative pour l'écart, avec un seul bout/un seul roi, il faut capturer les points de la défense voire le petit. On écartera les 5 carreaux complétés d'un petit pique. Montrer la poignée sans le 21 ni le 20 assurera la défense que l'un des deux est en défense, donc que le petit est sauf... On évitera de la montrer pour ne pas la payer !

B8- Votre jeu (entame en face):
Atouts : 21 20 19 18 17 14 12 5 4 Exc
§  : V 7 5 2 1
¨  : R D
©  : R 10
ª  : R D C V 7 

Les cinq trèfles et le 10 de coeur vont dans le chien sans qu'il soit nécessaire de réfléchir. On annonce la poignée... et le chelem en priant le Dieu de la probablilité pour que le 15 ne soit pas sixième et qu'un défenseur n'ait pas 5 piques !

      les solutions ARetour au sommaireles solutions C