C- VOUS ETES PRENEUR ET VOUS ENTAMEZ

Dans ce test, le preneur a toujours demandé une garde. Les cartes soulignées étaient au chien et celles entre parenthèses ont été écartées.

C1- Votre jeu :
Atouts : 21 19 18 16 12 9 8 7 2 1
§  : (D) (4)
¨  : R D 7 3 2 1
©  : R (V) 9 (1)
ª  : (10) (5) 

Avec six carreaux, on peut entamer roi et dame puisqu'il en reste 2,6 par défenseur et pousser carreau jusqu'à l'épuisement de la défense avec un tour d'atout anti-20 avant que les défenseurs ne s'en servent pour sauver leurs points à carreau ou à l'atout. Ainsi, le petit pourra aller au bout sans problème et les points de la défense seront enfermés.

C2- Votre jeu :
Atouts : 21 20 16 9 4 2 Exc
§  : R D 10 8 7 6 4
¨  : D C 6
©  : R (C ) (10)
ª  : (C ) (7) (2) (1) 

Avec 7 trèfles, la dame risque de se faire couper mais c'est un petit risque face au danger du 2 pour 1 qui risque de vous faire perdre tout espoir de capturer le moindre point ! On hésitera donc pas à la sacrifier sur l'autel de la course aux atouts et on continuera les trèfles.

C3- Votre jeu :
Atouts : 21 12 9 8 4 Exc
§  : 10 8 5
¨  : (D) (7) (2)
©  : R 10 9 4 2 1
ª  : R (V) (8) 7 4 (1) 

Même punition que précedemment, il n'existe aucune alternative au roi de coeur suivi de petits coeurs.

C4- Votre jeu :
Atouts : 21 20 19 18 16 15 12 8 6 5 Exc
§  : R D C 9 8 2
¨  : R (10) (4)
©  : (D) (9) (5)
ª  : (3) 

Il reste 11 atouts en défense et 8 trèfles, soit 3,66 atouts et 2,66 trèfles par défenseur... De quoi faire un chelem si la répartition est idéale. On jouera donc du 21,20,19,18 et si le 17 tombe, on continuera jusqu'à l'épuisement de la défense en surveillant les défausses à trèfle pour en déduire la répartition puis on lancera les trèfles. Si tout va bien, on finira avec l'excuse au bout mais attention, avec trois piques au chien, les défenseurs vont surement vous y attendre.

C5- Votre jeu :
Atouts : 21 17 16 13 10 9 7 5 4 1
§  : R 10 8 6 5 1
¨  : 10 3 (2)
©  : (C ) (10) (1)
ª  : (V) (9) 

Deux bouts dixièmes mais il manque 20,19,18. il faudra jouer trèfle jusqu'à faire tomber ces gros atouts et les trèfles pour, ensuite, mettre le petit au bout.

C6- Votre jeu :
Atouts : 21 20 14 12 10 9 1 Exc
§  : R D V 10 7
¨  : 10 3 2
©  : (V) 10 1
ª  : (10) (7) (6) (5) (2) 

La coupe à pique risque d'être découverte tard, donc le sacrifice de la dame trèfle après le roi ne sera pas vain puisqu'elle permettra de conserver la maîtrise de l'atout, ce qui n'est pas inutile avec seulement 7 atouts.

C7- Votre jeu :
Atouts : 19 18 17 16 14 11 10 8 7 5 4 Exc
§  : D C 10 7
¨  : (V) (9) (8) (7) (2)
©  :
ª  : R 8 (4) 

15, 20 et 21 à faire tomber avant que le petit ne soit capturable. Vous n'avez pas le temps de jouer petit atout pour localiser le petit avec vos deux coupes. Vous jouerez donc le 14 pour constater les dégâts en défense ou voir s'évaporer le petit ! Dans les deux cas, vous aurez évalué vos chances sans obérer votre force de capture des points sur coeur et carreau.

C8- Votre jeu :
Atouts : 21 20 19 18 17 14 12 5 4 Exc
§  : (V) (7) (5) (2) (1)
¨  : R D
©  : R (10)
ª  : R D C V 7 

Même jeu de chelem potentiel mais la capture du petit est quasi-certaine, il ne reste donc que le risque d'un 10 cinquième à pique pour voir s'échapper le chelem. En jouant tous ses atouts suivi des carreaux et du coeur pour terminer par les piques, on augmente ses chances de voir les défausses à pique...

      les solutions aux tests BRetour au sommaireles tests D